L’alcool tout au long de la vie

L’alcool et les personnes âgées

Les effets physiques. La capacité du corps à traiter l’alcool s’amoindrit avec l’âge. La teneur en eau du corps humain diminue, ce qui a pour effet de réduire le volume de sang dans le corps. Une quantité plus faible d’alcool peut par conséquent avoir un effet plus important. Par ailleurs, les données montrent qu’une consommation modérée d’alcool est associée à une réduction du risque de maladie cardiovasculaire et de démence, la première cause d’incapacité à un âge avancé.

De temps à autre, prenez le temps de reconsidérer la quantité d’alcool que vous consommez et la fréquence à laquelle vous en buvez pour vous assurer de maintenir des habitudes saines.

Les médicaments. Prendre des médicaments peut devenir une nécessité au cours de la vie. Mais ajouter de l’alcool peut s’avérer risqué. Celui-ci, en particulier lorsqu’il est consommé en grande quantité, peut modifier ou neutraliser les effets de certains médicaments. Veillez à demander à votre professionnel de santé si l’alcool constitue ou non un choix sain compte tenu du traitement que vous prenez.